Découvrez l’angle mort sur une voiture

Qu’est ce que l’angle mort ?

Lorsqu’il est au volant de sa voiture, le conducteur dispose de champs de vision naturels. Grâce aux rétroviseurs, il peut également observer les zones moins visibles et mieux évaluer la situation avant d’effectuer une manoeuvre. Pourtant, il reste plusieurs espaces non visibles où l’automobiliste ne peut voir les autres usagers de la route. C’est ce que l’on appelle les angles morts. Il est très important de réviser cette notion avant de passer l’examen du code de la route. En général, un angle mort est proportionnel à la taille du véhicule (longueur et hauteur). Il est donc plus important pour un conducteur de poids lourd. La seule façon de voir si un autre véhicule se trouve à hauteur de l’angle mort est de pivoter la tête de chaque côté avant d’effectuer la manoeuvre. Lors de l’apprentissage de la conduite, le contrôle de l’angle mort fait partie des éléments primordiaux et dûment vérifiés.

Angle mort et contrôles

De chaque côté du véhicule, les zones d’angle mort ne peuvent être visibles sans que le conducteur ne tourne la tête et ne pose son regard sur l’angle en question. Sans effectuer ce contrôle systématique, le conducteur prend le risque de causer un accident en se détournant de la route sans avoir vérifié si un véhicule se trouve dans l’angle mort. Pour éviter ce risque, il doit donc faire lui-même ce contrôle. En premier lieu il doit vérifier le rétroviseur central, puis celui sur le côté et enfin se tourner pour contrôler l’angle mort. Le geste doit être complet, nécessitant de tourner le buste vers les vitres de façon rapide et précise et de poser le regard sur la zone d’angle mort.

Voici les moments où le contrôle de l’angle mort est obligatoire :

– Avant une intersection

– Avant de changer de file sur une route à plusieurs voies

– Avant de s’insérer sur l’autoroute, sur l’intersection

– Avant d’effectuer une manoeuvre

– Avant de sortir d’une place de stationnement

A ne pas oublier : En plus du contrôle de l’angle mort, il est indispensable d’actionner le clignotant afin d’aviser les autres usagers de la route de votre manoeuvre. Prenez soin d’effectuer votre contrôle d’angle mort avant de mettre le clignotant et de faire votre dépassement ou changement de voie de façon rapide, sans hésitation.

Que faut-il contrôler avant de dépasser ?

L’angle mort peut être une véritable source de danger ; lors de l’apprentissage du code de la route, un volet important y est consacré. Certes, il n’y a pas de risque d’infraction ni de sanction en cas d’absence de contrôle de l’angle mort. Pourtant, il peut entraîner un échec à l’obtention du code, lors de l’épreuve pratique du permis de conduire. De même, un cas d’accident causé par le seul fait que vous n’avez pas observé l’angle mort revient à constater une mauvaise maîtrise du véhicule. La faute peut donc vous être totalement imputable. Avant de dépasser, il est indispensable de faire un contrôle général au niveau des rétroviseurs, puis tourner la tête afin de contrôler l’angle mort avant de mettre le clignotant et de faire le dépassement. Une fois le dépassement effectué, il faut de nouveau contrôler l’angle mort de chaque côté avant de vous remettre sur la voie.